lundi 9 juillet 2012

Indignation, Philip Roth

Marcus Messner est le fils d'un boucher casher du New-Jersey. C'est un jeune homme rempli de doutes qui veut s'ouvrir à la vie, s'émanciper de la tutelle parentale et échapper à la guerre de Corée qui gronde. Bref, Messner est un jeune homme coincé au beau milieu l'Amérique pudibonde des années 50.
Il décide de rejoindre une université du Middle West pour quitter un destin tout tracé qui ne l'enchante guère. Il part à la conquête de sa liberté et espère enfin devenir un homme ou plus prosaïquement rencontrer sa première expérience...
Le campus du Midwest ne s'avère cependant pas être cette terre d'émancipation. Bien au contraire, il quitte les conventions et la surveillance paternelles pour d'autres règles encore plus rudes et sournoises. L'amour, il le découvre à bord d'une voiture d'une façon qui le laisse perplexe.
Marcus Messner garde ses doutes qui jettent un regard cruel sur le puritanisme de façade d'une société hypocrite. La plume de Philip Roth n'épargne personne. Il passe au crible dans une prose alerte tous les travers de son pays. Et l'on se laisse porter par un art consommé de la narration dans des scènes plus farfelues les unes que les autres sans jamais savoir s'il faut s'en offusquer ou en s'en moquer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire