lundi 16 juillet 2012

Les Chaussures italiennes, Henning Mankell, Points Seuil

Fredrik Welin, qui se baigne chaque jour dans de l'eau gelée pour constater qu'il est toujours vivant, reçoit la visite d'Harriet, son amour de jeunesse, qu'il a abandonnée 40 ans plus tôt. Cette femme mourante va lui permettre de prendre un nouveau départ.
Comment un auteur qui écrit des romans policiers très noirs peut-il dans le même temps produire un tel hymne au temps qui passe, à la place de l'homme dans la nature ? Les voies du talent sont impénétrables...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire