vendredi 19 octobre 2012

Femmes poètes du monde arabe, Maral al Masri, Le Temps des Cerises



La lecture de l’anthologie « femmes poètes du monde arabe » m’a profondément bouleversée en ce qui tend l’universel féminin et par-delà l’être humain à se libérer par l’écriture d’un joug destructeur.
Le recueil, admirablement traduit par Maram Al Masri au plus près du sentiment véhiculé par la langue d’origine est comme une veine qui irrigue l’essence même de la vie.
Les voix poétesses arabes au ton résolument moderne et agréablement audacieux éclairent tour à tour la vie de femmes meurtries physiquement, humiliées verbalement mais aussi amoureuses passionnées ou encore mères meurtries dans leur chair ou loin de leurs attaches natales.
La prose lyrique envoutante est empreinte de sublimes métaphores liées à la douleur, à l’amour et au désir : « la femme tortue arrondit son chagrin avant de partir.. », « l’orage de la beauté de Youssef… », « j’avoue que j’ai aimé plus que de raison », et le poignant « sac d’os » en sont quelques portraits bouleversants parmi tant d’autres.
Je ne peux donc que vous inviter à découvrir ce recueil et peut être aussi à continuer l’œuvre poétique à laquelle nous engagent les pages blanches à la fin de ce très beau volume…
Ouvrage lu dans le cadre de l’opération « la voie des indés » avec tous mes remerciements aux éditions « Le TeMPS DES CERISES » et à LIBLFY.

Zakuro

1 commentaire:

  1. Pour continuer la lecture de poèmes de tout horizon et de toute beauté, la Fabrique à Rêves propose en poésie poche une sélection d’ouvrages de la collection Orphée, La Différence.
    Le recueil est mis en valeur par une préface très claire et instructive autour de l’œuvre et la vie de l’auteur, classique ou contemporain, de langue française ou étrangère.
    Cette collection se distingue également par une très belle maquette différenciée qui en fait un très bel objet livre.
    Le fonds est très riche en découverte de textes connus ou réédités.
    Pour moi, un véritable coup de cœur à partager !

    RépondreSupprimer