dimanche 1 décembre 2013

Faire des mains et des pieds, Mariane Kirsch, Virginie Stricanne, Les déjeuners sur l’herbe


Corps-sensualité-émotion. « Gros plans/sur les mains/souvent déposées/sur les pieds/rarement dévoilés…Ils disent à mi-voix/ce que vous n’osez ou ne pouvez affirmer ».
Un hommage aux mains, aux pieds, au corps. Une ronde entre « elle » et « il » : « elle lui tend les pieds/fragiles/cubistes/il les réchauffe/de ses mains…juste de la tendresse/l’air de rien/quand les mots d’amour ne sortent pas ».
Force de ce duo poèmes/illustrations : la connivence, le souffle d’une rencontre. Un véritable dialogue entre mots et encres, « un chant altier » allié à la caresse des dessins qui suggèrent « le plein par le vide » (les réserves blanches). Le lecteur, actif, construit le dessin, son œil circule d’un doigt, d’une main à un pied, reconstitue des bouquets de mains et de pieds. La couverture se décrypte : on croirait voir une montagne qui est en fait deux paumes de mains jointes.

Harmonie, douceur, confiance, émotions fortes, magie. Un livre inspiré et magnifique. Lycée, adultes.

O. B.

1 commentaire:

  1. J'inscris ce livre sur ma "petite" liste des livres à lire !
    Poèmes et dessins sont de grandes sources d'inspiration.
    Merci !

    RépondreSupprimer