lundi 1 décembre 2014

Le dernier gardien d'Ellis Island, Gaëlle Josse, Editions Noir sur Blanc


Il reste 9 jours avant la fermeture d'Ellis Island ; 9 jours pendant lesquels John Mitchell, dernier gardien de l'île, se retrouve seul. Sur ce rocher hanté par les visages et les voix des migrants européens, le gardien est lui aussi prisonnier de ses fantômes. De gardien détenant le pouvoir, il devient une personne, John Mitchell dont l'isolement provoque en lui un séisme intérieur dans ce qu'il est et ce qu'il sait.
Nous suivons les pensées de John Mitchell au fur et à mesure qu'il écrit son journal. Le gardien raconte l'arrivée des bateaux, la longue attente de tous ces anonymes dont le destin dépend d'une machine administrative organisée et implacable qui ouvre ou ferme les portes du territoire américain.
Le dernier gardien qui a toujours vécu sur l'île confie sa vie faite de tous ces fragments d'exils. Il dit la dure confrontation entre l'ordre et la protection de l'Amérique dont il est le garant sur l'île et ses inévitables rencontres faites d'empathie.
Au fil de ses confidences, nous voyons s'effondrer ses certitudes, se déchirer l'armure de son invulnérabilité et comment il a a pu enfreindre les règles et se perdre aussi, en tant qu'homme.

"C'est par la mer que tout est arrivé. Par la mer, avec ces deux bateaux qui ont un jour accosté ici. Pour moi, ils ne sont jamais repartis, c'est le vif de ma chair et de mon âme qu'ils ont éperonné avec leurs ancres et leurs grappins".

Dès les premières phrases j'ai aimé ce livre de Gaëlle Josse qui tout en finesse et profondeur nous fait entrer dans ce huis clos insulaire. J'ai eu du mal à le quitter.



Zakuro


Ce livre est disponible sur notre site de vente en ligne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire