samedi 26 novembre 2016

Dans l'attente de toi, Alexis Jenni, L'Iconoclaste

"J'aime ta peau".

Une phrase qui exprime en peu de mots l'amour charnel.
Pour Alexis Jenni, ces mots ne suffisent pas à traduire  l'émerveillement des  sens.
Démuni par  la pauvreté  des mots à exprimer la beauté du corps et de la peau  de la femme qu'il aime et au plaisir qu'il a de la regarder,   l'auteur va remplacer ce vide   par le  plein de silence des tableaux des plus grands maîtres.
Un silence puissant qui réveille les émotions les plus enfouies et  fait vaciller. Car l'essentiel n'est pas montré de manière directe, le tout est suggéré par les couleurs et les figures.
Alexis Jenni nous invite donc dans une muséographie intime et sensorielle où voir et toucher s'imbriquent  et forment une union tactile très sensuelle.
Le regard se pose sur des représentations métaphoriques de la  peau dans tous ses états :  une  chair vivante " le boeuf écorché " de Rembrandt ,  des touches  de couleurs du "cabinet de toilette au canapé rose" de  Pierre Bonnard,  des mouvements légers et audacieux  comme l'escarpolette de Fragonnard ou  tissu drapé à la texture douce et enveloppante d'un tableau de Poussin.
La sensation du toucher est là, la peau invisible est révélée à l'intérieur d'un blanc, la malaxation d'une pâte  ou les contours d'une forme.
La main ingénieuse du peintre et du sculpteur sont  les doigts qui effleurent  et caressent :  "Reproduire la chair non comme elle se voit mais comme elle se touche, fluide et souple".
A travers de  nombreuses illustrations de peintures qui lui rappellent des moments partagés à deux, Alexis Jenni offre un  hommage particulier à la beauté d'une femme.



Zakuro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire