jeudi 12 juillet 2012

Délit de fuite, Christophe Léon


Les parents de Sébastien, 12 ans, sont divorcés. Quand Sébastien est sous la garde de son père, c'est à chaque fois le même rituel : week-end à la campagne, dans la vieille maison de famille que le père de Sébastien a décidé de garder et de retaper.Un vendredi soir, le père de Sébastien est particulièrement pressé : il a rendez-vous avec un artisan et s'il n'est pas à la maison à l'heure, il risque d'attendre des semaines pour la réparation... Les embouteillages exacerbent sa nervosité et sa conduite devient irresponsable. Traversant un village à vive allure, il ne voit pas à temps une femme qui sort de sa voiture et la collision est inévitable. Sous le choc, Sébastien ne reconnaît plus son père, qui choisit la fuite et le mensonge, et interdit à son fils de reparler de l'accident.
Meurtri par la lâcheté de son père, Sébastien prend la tangente et s'affranchit peu à peu de l'emprise de ses parents, allant jusqu'à revendiquer de passer ses vacances seul, dans la maison de famille. Désobéissant à son père, il fait des recherches sur l'accident et découvre que la victime n'est pas décédée mais à l'hôpital, dans le coma.
Ce roman à deux voix donne aussi la parole à Loïc, 17 ans, le fils de la victime, dont la vie est également bouleversée par l'accident. Il doit désormais partager son temps entre sa formation d'apprenti dans une ferme voisine, la tenue seul de sa maison, et les visites quotidiennes à sa mère à l'hôpital.

Les deux garçons, plongés dans la solitude et l'apprentissage prématuré des responsabilités, vont finir par se croiser et tisser une amitié solide, fraternelle, sans que Loïc ne sache que Sébastien a pris part au drame de sa vie.

Le roman est poignant, l'écriture concise et efficace. Les chapitres font alterner le point de vue des deux adolescents, et le lecteur prend la mesure des conséquences que peut avoir une mauvaise décision, prise dans l'urgence. C'est un roman d'apprentissage sur l'amitié, mais aussi le sens des responsabilités, la culpabilité.À partir de 14-15 ans, sans réelle limite supérieure d'âge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire