mardi 10 juillet 2012

Le sillage de l’oubli, Bruce Machart


Un énorme coup de coeur pour cette formidable histoire d’une famille de fermiers texans du début du 20ème siècle, avec au centre du récit, Karel, le cadet de la famille.
Les Skala forment un clan, dirigé d’une main devenue tyrannique depuis le décès de son épouse par le père. L’unité de la famille finit par voler en éclat jusqu’au jour où, bien plus tard, les quatre fils auront fini d’oublier la réalité des liens du sang.
On ne parle bien que de ce que l’on connaît. C’est avec un plaisir évident que Bruce Machart, lui-même fils d’un fermier texan, retrouve les campagnes de son enfance. Son écriture, intelligente et flamboyante, magnifie à la perfection l’amour de la terre et la vie, à la fois simple et complexe, qui s’y rattache.
Un grand nom de la littérature est né.

A lire si vous avez aimé
Le champ des plaines, Kent Haruf
Une vie inachevée, Mark Spragg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire