vendredi 15 mars 2013

Les monstres de là-bas, Hubert Ben Kemoun, Thierry Magnier Poche



Heureux et impatient, Nelson 10 ans traverse l'estuaire afin de rencontrer pour la première fois, Fabulys sa correspondante qui habite sur l'autre rive.
A la vue de Fabulys, Nelson est captivé par ses yeux verts émeraude et son sourire jovial. Mais dès que son regard accroche les mains de Fabulys qui ont 2 pouces, elle lui apparaît "monstrueuse".
Mais pour Fabulys, ce sont les mains de Nelson qui lui apparaissent étranges et "anormales" alors très gentiment elle le rassure et l'accepte tel qu'il est.
Mais la peur de Nelson grandit car il ne comprend pas, ce n'est pas lui "le monstre".
Un roman piquant qui pose intelligemment à l'enfant le questionnement de ce qu'est la normalité, la compréhension de la différence et les attitudes induites d'acceptation ou de repli.

En ce sens, j'aime beaucoup la fin du roman qui ouvre un troisième regard, celui de l'enfant-lecteur et une très étonnante perspective !



Zakuro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire