mardi 28 mai 2013

L'art de nuire, Pierre Houdion, Editions Thierry Marchaisse


La quête du bonheur : comment le pouvoir, la jalousie et l'amour tissent et détissent une vie.

En Europe, à la fin du XVIIIème siècle, une jeune fille mineure avec peu de fortune n'a guère de choix pour assurer son avenir : entrer au couvent ou se marier.
Tel est le cas à Paris de Mlle de Carvoisin qui orpheline est sous la tutelle de son cousin, le marquis d'Achy. Mme Achy rendu "au statut cruel d'ancienne jolie femme" est jalousement féroce de la beauté et la jeunesse de Mlle de Carvoisin. Elle lui prépare en conséquence un mariage convenu avec "un époux sévère, vieux ou laid, ou les trois à la fois".
Mais âgée de 19 ans et d’une intelligence vive, la jeune fille "envisageait avec la plus grande détermination de ne pas accepter ce qui ne lui conviendrait pas, tout en imaginant bien combien la vie, dès lors, deviendrait difficile".
La rencontre avec M. de Bombelles, un officier sans solde avec qui elle décide de se marier par amour malgré l’opposition de ses tuteurs sera le déclencheur d'une véritable machination assortie de roueries et de manœuvres perfides pour la priver de ses quelques subsides et surtout détruire leur union.
L'amicale protection de la duchesse de Chartres saura-t-elle résister à sa patience de « bonne fée » devant l’ ampleur du complot et ses retentissements à l’ombre de ses antichambres ?

L'écriture de Pierre Houdion spécialiste de l'Histoire du XVIIIème siècle est très élégante et non dénuée d’humour.
J'ai apprécié le déroulé psychologique de l'intrigue et ses rebondissements ainsi que les lettres qui ponctuent le texte délivrées par M. Fontaine, messager de la duchesse. Ces missives sonnent comme des sentences de l'oeil public sur le désir intime et légitime d’un couple de vivre tout simplement leur bonheur.
A noter que la fin du roman peut se lire à la manière d’une agréable surprise.

Je remercie la Fabrique à Rêves et les Editions Thierry Marchaisse pour ce beau moment de lecture.

1 commentaire:

  1. Merci infiniment pour cette jolie présentation de mon livre : vous m'avez fait une jolie surprise

    RépondreSupprimer