vendredi 10 mai 2013

Une enfance comanche, Bianca Babb, Anacharsis


Fin des années 1860, une famille de pionniers au Texas, un des leurs capturé par une tribu indienne.
Un fait divers parmi tant d'autres à l'époque de la colonisation du "Wilderness" (Désert) faisant l'objet jusqu'au début du 20ème siècle de "récits de captivité" truqués de clichés et orientés le plus souvent vers une propagande anti-indienne. La scissure est alors faite entre la civilisation représentée par les Blancs et la barbarie par les Indiens amplifiée lors des captures de femmes blanches.

Le récit de Bianca Babb n'est pas un de ces récits galvaudé.
Une enfance comanche est l'histoire vraie de Bianca Babb enlevée à l'âge de neuf ans par un chef comanche. Bianca Babb a écrit elle même ce récit vers 1920 pour retrouver dans ses souvenirs la petite fille qu'elle était. Et pour Bianca Babb, ses réminescences d'enfance s'ancrent dans les 7 mois vécus en compagnie de sa famille indienne adoptive.

Grâce à la fidèle traduction de Frédéric Cotton, Bianca Babb nous fait partager ses émotions, ses fines et authentiques observations sans préjugés sur les rituels et les coutumes, le mode de vie et les croyances des indiens des plaines. Ses mots d'une très grande précision évoquent les rigueurs de l'hiver, les jours tenaillés par la faim, les scarifications des femmes lors d'un décès d'un brave au combat, les perpétuels changements de campement mais aussi la solidarité et les joies "ma mère squaw... se souciait toujours de moi et elle prenait soin de moi comme si j'avais été sa véritable enfant".

Un voyage émotionnel à la recherche des souvenirs d'enfance mais aussi d'un peuple dont la menaçante disparition était en devenir.

Une invitation à la rencontre et l'ouverture vers d'autres cultures, un très beau coup de cœur que j'ai pu découvrir à la Fabrique à Rêves !



Zakuro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire