jeudi 4 juillet 2013

Le nom du fils, Ernest J. Gaines, Liana Lévi


Un jeune homme, répondant au seul nom de X comme ces militants afro-américains en lutte pour les droits civiques, surgit de nulle part au beau milieu d’une communauté noire d’une petite ville de Louisiane qu’anime Phillip Martin, le respectable révérend local aux allures de Martin Luther King. Le jeune homme rôde la nuit autour de la maison du pasteur. Son silence inquiète. On l’invite à une réunion de préparation au prochain coup de force des militants noirs. Lorsqu’il se présente à la vue du pasteur, celui-ci s’écroule sans explication.
Phillip Martin cache alors à son entourage un trouble que seul la redécouverte de son passé pourra apaiser.

A travers la rencontre de ce jeune noir perdu et inquiétant et d’un pasteur qui a l’assurance des vieux baroudeurs de la lutte, Gaines explore les errements d’une communauté noire qui cherche encore à s’émanciper du poids de son Histoire. Il complète ainsi les œuvres, à découvrir, de Goines, de Himes et surtout de Morisson.

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Quels livres conseillez-vous pour découvrir Goines et Himes ?
    Je suis en train de lire "le nom du fils."

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Chester Himes, pour commencer peut-être Le Fantôme de Rufus Jones et autres nouvelles, Paris Gallimard, Folio 2 euros.
      Puis un recueil de nouvelles en deux volumes "une messe en prison" (TB) et "Le paradis des côtes de porc" (à lire pour découvrir). Il existe aussi un quarto sur le cycle de Harlem "cercueil et fossoyeurs". Tout est disponible, ou sur commande à la Fabrique à Rêves.


      Pour Goines (par ordre pour entrer dans son œuvre):
      - L'accro
      - Misère blanche, justice noir
      - Enfant de putain
      - Ne mourrez jamais seul
      - Vendeurs de mort
      - Street player
      Les trois premiers sont à lire absolument. Tout n'est pas par contre pas disponible. Pour les 3 premiers ça doit être bon. Bref, nous consulter
      pour les dispos ! Attention, il y a des scènes très dures dans certains romans (notamment les deux premiers).

      Enfin, si vous aimez ces auteurs, il faut absolument lire Toni Morisson (prix nobel de littérature dans les années 90):
      - Beloved
      - Tar Baby
      - Sula
      - Un don
      - et quasiment toute l’œuvre !

      Il y a enfin Ralph Ellison qui est peut-être à découvrir "Homme invisble pour qui chantes-tu?" chez Grasset, "cahiers rouges"

      En espérant avoir répondu à votre demande !

      Supprimer