mercredi 4 septembre 2013

Muette, Eric Pessan, Albin Michel



Muette est le nom de l'adolescente dans le nouveau roman de Eric Pessan tant le silence la détermine entièrement.
Non pas qu'elle soit dans l'incapacité physique d'entendre et de parler "Manier les mots, Muette sait le faire ; ouvrir la bouche, arrondir les lèvres et tordre la langue pour articuler des phrases."
Mais les paroles ne franchissent plus ses lèvres à force de se briser dans le silence froid de son père et les morsures verbales de sa mère.
Silencieuse, sa mémoire est envahie de pensées, de voix haïes et de souvenirs qui la martyrisent.

D'une sensibilité extrême, Muette souffre dans sa chair quand la planète souffre de la faim, de la guerre et des catastrophes irréparables pour l'Humanité entière.
Jusque là confinée dans sa chambre, Muette fuit ses parents pour tenter d'apaiser ses tourments.
Une (re)découverte d'elle même qui passe par le contact charnel avec la Nature.
Elle devient animale aux sens redoublés, instinctive, vivante et sauvage telle la Déesse Artémis. Elle veut sentir la terre, s'enfouir en elle, échapper à la domestication de la main de l'Homme qui brutalise le paysage pour le rendre docile.

Ce très beau roman est à la fois terrible, troublant et poétique. J'ai beaucoup aimé l'écriture d' Eric Pessan qui par l'utilisation de mots bruts nous fait partager la douleur qu'endure Muette mais réussit en même temps à la respecter et la protéger en conservant une once de mystère et ce jusqu'à la fin dans une note poétique finale.




Zakuro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire