dimanche 8 décembre 2013

Blue Sun, Anne Hory, Les déjeuners sur l’herbe


Amour-39-45-mère abusive-quête paternelle. 
Une double histoire d’amour dont l’une contrariée. 
Louise, née en 1949, 17 ans, en classe de première, « se sent belle sous le nouveau regard des garçons…Elle sourit à la vie, elle sourit à la beauté du monde…La légèreté de Louise n’est pas celle de la frivolité, la légèreté de Louise est celle de l’élégance, l’élégance de l’âme ». Ce soir Louise va au bal, chaperonnée par des filles plus âgées qu’elle. Fébrilité des préparatifs, ajustement des tenues. 
Puis les danses avec un soldat américain, Anton, 20 ans, aux yeux bleus d’où son surnom « Blue Sun ». C’est le coup de foudre réciproque : « le monde autour d’eux a disparu…Ils tanguent accrochés l’un à l’autre au rythme d’une musique qui les enveloppe comme une écharpe. Ils sont dans l’éternité d’un instant de grâce ». La mère de Louise, autoritaire, traite Louise de fille à soldat. 
A partir de là tout se ligue contre les amoureux qui ne pourront plus se revoir : plus aucun moyen de se contacter, lettres interceptées…Louise accouche d’Antoine, blond aux yeux bleus comme son père. Vingt-trois ans plus tard, Florence, infirmière à domicile, soigne Louise qui se meurt. Dans une lettre Louise explique à son fils ses origines, ce dernier part aux USA à la recherche de son père. 
Florence et Antoine s’aiment passionnément…

Deux histoires d’amour passionnées. Description des sentiments, des émotions naissantes, de l’attente fiévreuse avant de se revoir, du désir qui s’exacerbe, de l’imagination au travail. 
Une Education sentimentale écrite avec style, tact et émotion. 
Anne Hory, née en 1953 dans les Vosges, vit à Tournai en Belgique et est directrice de la bibliothèque d’Antoing. Lycée, adultes. 


O. B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire