dimanche 8 novembre 2015

La Fabrique à Rêves dans la Voix du Nord

Retrouvez sur ce lien un article de la Voix du Nord sur la Fabrique à Rêves :

"La Fabrique à Rêves, la librairie généraliste de Fourmies, participe au mois de l’économie sociale et solidaire dont c’est la huitième édition dans la région. L’occasion de rencontrer ses libraires qui se battent pour exister.

 Des rencontres, des expositions, des lectures, des dédicaces et des jeux, c’est en gros le programme proposé dans la région par 26 coopératives participatives (SCOP et SCIC) qui prennent part à cette édition dont La Fabrique à Rêves, la librairie généraliste de Fourmies. L’occasion d’entrevoir son histoire singulière, de rencontrer ses aventuriers du livre qui se battent pour exister face à à la concurrence du géant d’Internet Amazon par exemple et de partager leurs projets et leurs ambitions. Elle a été créée sous la forme d’une société coopérative participative (SCOP), il y a six ans. « Quand on est en SCOP, on fait partie de l’économie sociale et solidaire », dit Dominique Debuys. Co-gérante, cette dernière est associée à Stéphane Pinvin. Cette petite entreprise appartient à ses salariés. C’est une alternative à l’économie capitaliste. « Et ça marche. On a fidélisé une clientèle, toutes générations confondues. Ici, on trouve de tout. On est aussi une librairie de service », informe Mme Debuys. Dans cette petite structure sont employés deux salariés qui accueillent et guident le public en quête de bons bouquins. La priorité est donnée aux jeunes du territoire. Les scolaires y font leur premier pas dans le monde professionnel, à l’occasion de stage en immersion. « On a un service de commande avec livraison deux fois par semaine », ajoute Dominique Debuys. En rayon, à portée de main, ce sont pas moins de 6000 ouvrages disponibles, dans tous les genres. « On a voulu en faire un lieu de vie, de rencontre et d’échange et bien sûr de proximité », signale t-elle. Ce temple dévolu au livre, où règne une atmosphère de recueillement, vit au rythme des animations et des expositions mises en place à échéance régulière. Diseuse-liseuse, Christelle Marlin de l’association Lis avec moi libère la magie des mots aux oreilles des enfants lors de lectures publiques, une fois par mois. Des soirées jeux rassemblent 20 à 30 participants. Il y a aussi de la rencontre-dédicace avec les auteurs. Et les artistes sont invités à exposer leur imaginaire, à l’instar d’Achka qui expose actuellement ses mandalas d’une précision d’orfèvre."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire