samedi 2 août 2014

Ce qui est arrivé aux Kempinski, Agnès Desarthe, Editions de l'Olivier



"Pour Agnès Desarthe, une histoire non racontable, ça n'existe pas" écrit Florence Seyvos dans la collection mon écrivain préféré.
Une fois encore, Agnès Desarthe nous le prouve dans ces 14 nouvelles qui envisagent le pire comme le meilleur. Mais de son écriture si particulière que j'aime tant, où les choses se devinent plus qu'elles ne se lisent.  Tout est à ressentir. Ce qui est beau est l'indicible, ce qui peut advenir ou pas entre les lignes.
Les personnages  sont des hommes et des femmes ordinaires. Nous reconnaissons en eux  nos petites faiblesses et lâchetés, nos envies inavouables, nos désirs cachés. Tous ces  petits nœuds qui nous étouffent parfois.

L'auteure réussit à révéler la part lumineuse de ses personnages en les confrontant, en tant que témoin ou acteur, à des situations bien insolites, très gênantes et souvent compliquées.
Comment s'en sortir ?
L'auteure ne raconte pas, elle nous immerge doucement dans son univers si prenant où  souvent un objet (piano, livre), un lieu (paquebot, hôtel) ou un animal (oiseau) en est le conducteur.
Afin de trouver un sens même quand tout est fini et nous aider à regarder au délà du tangible et de l'apparente réalité  pour y puiser des forces.


Zakuro


Ce livre est disponible sur notre site de vente en ligne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire